Conduite sous stupéfiants ? Besoin d’un avocat ? Mise en relation gratuite et sans engagement

  • Vous avez été contrôlé(e) positivement à une conduite sous stupéfiants ?
  • Nous vous informons gratuitement sur les solutions pouvant être mises en place.
  • Suivant vos besoins, nous vous mettons en relation avec un avocat en droit routier pour une première étude 100 % gratuite et sans engagement.

Le Concept en 3 étapes

Quelques-uns de nos avocats partenaires

Points forts de nos avocats

  • Interventions Nationales

    InterventionsNationales

  • blank

    Etude de dossierGratuite

  • Honoraires forfaitisés

    Honorairesforfaitisés

  • Honoraires de résultat

    Honorairesde résultat

  • Paiement en plusieurs fois

    Paiement enplusieurs fois

  • Réactifs et compétents

    Réactifs etcompétents

L'avis des conducteurs que nous avons aidé

Les sanctions prévues en cas de conduite sous stupéfiants et les solutions

En cas de stupéfiants au volant, vous risquez un retrait ou une suspension de permis de conduire

Retrait et suspension du permis de conduire

Le Code de la route prévoit le retrait immédiat de votre permis de conduire par les forces de l’ordre après un contrôle positif aux stupéfiants. Votre permis est donc retiré pendant 72 heures par les autorités.

 

C’est ensuite le préfet de la région où vous vous êtes fait(e) arrêter qui va prendre une décision de suspension administrative de votre permis de conduire, pour une durée généralement comprise entre 15 jours et 6 mois. Il s’agit d’une durée pendant laquelle vous n’avez donc pas le droit de conduire.

Sanctions suite à une conduite sous stupéfiants

Après la suspension de votre permis de conduire, vous allez faire l’objet d’un jugement soit classique devant le Tribunal correctionnel, soit alternatif (opposition pénale, composition pénale ou CRPC). C’est à ce moment-là que vous connaitrez les sanctions définitives liées à votre infraction.

 

Dans les faits, vous risquez une amende qui peut atteindre 4 500 €, la suspension de votre permis de conduire pour une durée pouvant aller jusqu’à 3 ans, l’inscription de ce délit à votre casier judiciaire, la perte de 6 points, et parfois même une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Sanctions, amende, pertes de points suite à des stupéfiants au volant
Se faire défendre par un avocat permis pour une conduite après usage de stupéfiants

Un avocat compétent en matière de conduite sous stupéfiant peut intervenir au stade de la rétention de votre permis

Si la conduite sous stupéfiant implique des sanctions très importantes, des recours légaux peuvent toutefois être exercés par un avocat compétent en droit routier. Lorsqu’il vous vient en aide à la suite d’une infraction routière liée à l’usage de drogues, un avocat est appelé familièrement avocat en conduite sous stupéfiant, voire avocat en cannabis au volant.

 

Votre permis de conduire a été suspendu et vous êtes privé(e) du volant pendant plusieurs mois ? Votre avocat pourra exercer un recours dit gracieux en exposant au préfet votre besoin impérieux de conserver le droit conduire.

Votre avocat peut vous défendre lors du jugement

L’avocat compétent en conduite sous stupéfiants va analyser votre dossier pénal pour identifier les failles dans la procédure. Il rédigera des conclusions à destination du tribunal et vous représentera lors de l’audience afin de plaider votre cause et minimiser les sanctions. Il peut parfois plaider la relaxe s’il décèle d’importants vices de procédure.

 

La décision rendue en première instance vous est particulièrement défavorable ? Votre avocat vous conseillera sur la pertinence ou non d’interjeter appel, dans le but d’obtenir un deuxième jugement plus clément.

Jugement au tribunal suite à une conduite sous stupéfiants

Trouver un avocat compétent en conduite sous stupéfiant grâce à Retrait-Permis.com

Les fondateurs du portail d’information indépendant Retrait-Permis viennent en aide aux conducteurs depuis près de 10 ans. Notre ambition ? Vous livrer des informations vérifiées sur le permis de conduire, et vous mettre en relation avec le bon avocat en droit routier pour votre problème de stupéfiants au volant ou tout autre cas lié au Code de la route. La première étude de nos avocats partenaires est gratuite et ne vous engage à rien.

Vous avez un autre problème de permis ?

S'inscrire à notre newsletter

Le portail d'informations spécialisé dans les problèmes de permis de conduire