Les principales mesures adoptées par le Comité interministériel de la sécurité routière en janvier 2018

   | Créé le | Article modifié le Retrait-PermisLes principales mesures adoptées par le Comité interministériel de la sécurité routière en janvier 2018

Le 9 janvier 2018 s’est réuni le Comité interministériel de la sécurité routière, sous la présidence du Premier ministre Édouard Philippe. Pour renforcer la sécurité sur les routes de France, le CISR a adopté 18 mesures liées à la vitesse excessive, à la conduite sous l’emprise de l’alcool, ou encore au téléphone au volant. Retrait-Permis.com vous liste les principales.

Limiter à 80 km/h les portions actuellement limitées à 90 km/h

C’est sans aucun doute la mesure qui aura fait couler le plus d’encre. Dès le 1er juillet 2018, les routes secondaires à double sens dont les deux voies ne sont pas séparées par une barrière seront limitées non plus à 90 km/h mais à 80 km/h. Environ 400 000 kilomètres de routes seront impactés.

 

Le retrait du permis de conduire pour téléphone au volant

Les autorités auront désormais toute latitude à retirer le permis d’un conducteur si celui-ci cumule l’utilisation du téléphone au volant et la commission d’une infraction. Une illustration concrète ? Si vous teniez votre téléphone dans la main et qu’au même moment, vous avez tourné sans faire usage du clignotant, vous pourrez subir une suspension de permis.

 

La fourrière pour les conduites sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants

Toute personne contrôlée positivement à des stupéfiants ou à l’alcool verra son véhicule placé immédiatement en fourrière et ce, pour une durée de 7 jours.

Attention  : cette mesure concerne tous taux de stupéfiants, mais seulement les taux d’alcoolémie délictuelle, c’est-à-dire égaux ou supérieurs à 0,80 gramme par litre de sang ou 0,40 milligramme par litre d’air expiré.

Un éthylotest anti-démarrage obligatoire pour certains conducteurs

Une alcoolémie au volant peut justifier le retrait de votre permis par les autorités. Le CISR a décidé que toute personne dont le permis aura été retiré pour la deuxième fois pour alcool au volant ne pourra le récupérer qu’en équipant son véhicule d’un éthylotest anti-démarrage.

 

La durée des stages de sensibilisation à la sécurité routière va augmenter

Suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière vous permet de regagner des points de permis de conduire en 2 jours. La durée de ces stages sera inchangée sauf pour les personnes ayant déjà suivi 2 stages au cours d’une période de 5 ans  : pour ceux-là, la durée des stages passera de 2 jours à 3 jours.

 

Crédit photo  : Patrick Kovarik / AFP